AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plongeon dans un monde inconnu ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Amane Misa
|| Lycéenne et Mannequin Amateur||
|| Lycéenne et Mannequin Amateur||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Site Web : Watery World with Shin'
Job / What do you do ? : la Death Note
Your Citation : Personne.
Armes : YOUR RELATION(S) ?
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Plongeon dans un monde inconnu ...   Lun 3 Nov - 13:25

"Je te suis Remu, conduit moi dans un autre monde, un monde sans souffrance, sans que le regard d'autrui à l'égard de Light me pèse sur la conscience. Il est mort, mort sans que je ne puisse rien y faire, mort .... Je t'aime et je t'aimerai encore mon bien aimé, ton âme voyage-t-elle avec moi à l'heure actuelle ? Quel était son souhait le plus cher ? M'aimer ? "

Je veux quitter ce monde, ne plus avoir à repenser à cela, recommencer une autre vie, mais est-ce possible ? Où est-ce que ce portail va me conduire ? Remu m'a certifié dans un autre monde, or lui même ignore où je vais débarquer. Je me déplace, sans que je le veuille, c'est comme si un vent violent me guidait jusqu'à la sortie. Je marche, non je flotte ! Je ne comprend rien à ce qu'il m'arrive, pourquoi tant de question ? Il ne faut pas que je m'inquiète, je vais bientôt arriver à terme. Le temps, je vais me changer les idées. Quelle était déja cette chanson, qui parle de Dieu ... Ah ! Je me souviens.

"Ki wo tsukete kami-sama wa miteru (Prends garde, Dieu te regarde.)
Kurai yomichi wa te wo tsunaide kudasai (Dans les rues sombres de la nuit,)
Hitori de tooku ni ite mo (s'il te plaît tiens ma main.)
Itsu mo mitsukedashite kureru (Même si je suis seule au loin, il me retrouvera toujours)
Shitteru koto wa ( Il me dit tout ce que je sais,)
Zenbu oshiete kureru ( et même si j'oublie,)
Watashi ga oboetenakute mo (il me dit maintes et maintes fois.)
Nando de mo oshiete kureru ( Mais que vais-je faire une fois que j'aurais tout appris ?)
Demo zembu wakatte shimattara
Dou sureba ii no ?"


Oh, c'est vite passé, j'aperçois la fin de ce couloir long et sombre ! Cours, Cours tant que c'est possible, je veux y être, maintenant ! Remu, reste près de moi, jusqu'à ce que je meurs, il me reste pas énormément de temps. Ce pacte pour posséder les yeux de shinigami a réduit mon espérance de vie par deux. Il est là, je n'ai pas de souci à me faire. Je me sens comme rassurée lorsqu'il est près de moi, il a toujours été là pour me protéger, je lui en suis très reconnaissante.

Remu : "Misa !"

Sous mes pieds, le tunnel s'effaca, je ne pouvais rien y faire, je ne vole pas, je n'ai aucun pouvoir sauf celui de la Death Note. Mais son pouvoir ne m'ai d'aucune utilité dans cette situation. Que faire ?! L'obscurité se dissipe, un ciel bleu ? Mais où suis-je ? Non je tombe, je vais mourir, Light ...... Remu me dit de regarder sous mes pieds, il y avait une grande étendue d'eau, la mer. Mon hantise, l'eau, je suis démunie de mes capacités lorsque je n'ai pas pieds, à première vue c'est le cas ici, je n'aperçois aucune ile, aucune ville, rien ! Je vais plonger dans cette eau, me noyer. J'aurais fait tous ce chemin pour rien alors, je suis incapable de faire quelque chose, tout mes efforts sont réduits au néant ... Je suis failbe !!!

Remu : "Misa, donne moi ta main, vite !"


Je tombe, j'ai peur, Remu aide moi je t'en prie ! Ta main, je n'arrive pas à l'attraper, je tombe trop rapidement ! Je suis pas en mesure d'y arrriver, rapproche toi de moi si tu peux. Il s'approcha de moi, je sentis sa main effleurer la mienne mais je tomba d'un seul coup comme une pierre que l'on lança au loin dans un lac. Remu, adieu .... Des larmes, je ne veux pas y laisser la peau, je me rapproche de l'eau à vive allure, mais de combien de mètres suis-je tombé ? Mes cheveux blonds flottent ainsi que ma robe, ma main resta tendu vers Remu, comme si j'essayais de l'attraper, mais en vain. Mon sac, j'ai encore mon sac avec ma death note à l'intérieur ! Il ne peut pas écrire mon nom à l'intérieur, quel désastre !
L'eau, je la sens, je tombe dedans, je ne peux exécuter aucun mouvement, je suis comme prisonnière de ma phobie. Mes propres yeux se ferment, je ne vois plus rien, les ténèbres me rongent encore et encore. Personne ne me vient en aide, cette fois, c'est la fin de mon existance. La présence de mon shinigami ?! Je ne la sens plus ! Remu où es-tu ? Je suis seul, mon passé me rattrape. Mais je ne dois pas y repenser, cela me ferait repenser à L et à Light, mais aussi à Kira qui a tué l'assassin de mes parents.
Cette eau froide m'entraine vers le fond, je ne peux tenter la moindre chose, mes cheveux flottent, ma robe est mouillée, mon maquillage coule, mon corps se sent lourd, mon âme n'est que poussière .... Si quelqu'un m'aide, je lui en serais très reconnaissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokakku Shin'ichi
| Bassiste | Prostitué
| Bassiste | Prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 26
Job / What do you do ? : Shinigami / Bassiste.
Your Citation : I'm addicted to you !
Armes : Never...
Date d'inscription : 22/09/2008

Informations Rp
Relations :
Compte en Banque: 685 écus
Aide à la Vie du Forum:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Plongeon dans un monde inconnu ...   Mer 5 Nov - 17:54



Je l'avais passé ! Ce portail si grand qui me menait aux autres univers, ne sachant pas vraiment comme celui-ci fonctionnait, je m'étais simplement laissé porter par le souffle et la lumière qui avait envahi l'entre de ces portails. Très vite, je me retrouvais face à de nombreuses portes dont le nombre me souciait que trop peu. Sans y réfléchir, car toutes ces portes se ressemblaient un peu trop, je me jetais nonchalamment dans l'une d'elle. Très vite, toute la lumière ainsi que l'ambiance qui se trouvait dans l'entre de ce lieu intermédiaire disparurent et laissèrent place à une terre, aux cieux, des nuages, et de l'eau. J'étais assez perturbé, alors que je regardais autour de moi, sans attendre, où je me situais. Ma capacité à analyser rapidement mon environnement me permit de, à bride abattue, me repérer : J'étais au bord d'une étendue d'eau, assez large, sûrement un lac ou même une mer, le sol était assez mou, ce n'était pas de la terre à proprement parlé, une sorte de terre sableuse. Ce lieu puait l'odeur de l'eau, il semblait en avoir partout. Je me sentais encore austère de mon combat avec le gardien, alors, je décidais tout d'abord de changer ma tenue. Je retirais alors cette large et sale chemise blanche, dût au combat avec le gardien, que je jetais de façon assez sec sur le sol. Par la même occasion, j'avais prit mon paquet, là où se trouvait mes cigarettes, qui se trouvait dans la poche de cette même chemise, l'approchant de ma bouche, je l'ouvrai avec mon pouce pour faire ressortir l'une de ses sucettes au cancer noires, pour l'attraper de mon bec. Je posais le paquet sur le sol, près de ma chemise. Profitant du fait que ma chemise soit en boule sur le sol, je me couchais, la tête sur cette même chemise qui me servirait d'oreiller. Après quelque minutes, je commençais à me sentir bien sur ce sol qui devenait chaud, le soleil se reflétait sur l'eau qui commençait à me brûler le visage à cause des nombreux piercings que je possédais, mais cela ne me faisait pas mal, et je savais que je ne pouvais bronzer ni brûler aussi simplement étant donné que j'étais un shinigami. Malheureusement pour ma séance de bronzette, une ombre vint se joindre de la partie, me gâchant le soleil, j'ouvrais de nouveau les yeux afin d'observer ce qui me gâchait la lumière : J'observais une forme humaine tombée du ciel ! Assez surprenant, était-ce une coutume de ce monde ? Il faut dire que j'étais assez surpris par les habitudes des différents univers, à l'exemple de l'Univers-Powa où l'on passe la plus clair de son temps à se battre et à s'entraîner. Ici, peut-être était-ce un moyen comme un autre de se distraire. Plus la chose s'approchait de moi, plus j'observais ses formes : C'était une femme, aux cheveux assez longs et d'or au soleil, une robe flottante qui me laissait apprécié une vue charmante. Étant donné les degrés de sa chute, elle tomberait forcément dans cette étendue d'eau, elle n'avait donc rien à craindre de cette chute. A quoi bon bouger étant donné qu'elle ne risquait rien, de plus, même si elle était dans une situation où la mort se présentait à elle, je n'aurai qu'à faire un petit rituel de shinigami une fois qu'elle serait morte afin de l'envoyer à la Soul Society, et je pourrais continuer à siester. Étrangement, l'ombre de cette personne se déplaçait vers moi, j'observais une sorte de chose près de la personne qui chutait, qu'était-ce ? C'était laid, dégoûtant, les formes de son visage n'était pas celles d'un Homme, c'était un monstre qui tendait sa main à la jeune femme qui tombait. A cause de son intervention, le trajectoire de la jeune femme fut dévié, et elle se précipitait vers... Moi ! Elle me fonçait dessus !!



Je posais mes mains sur le sol, tâtant le sol, je remontais mes mains afin d'attraper un objet : Mon poignet gauche que je tendais vers la jeune femme. D'un soudain, une sorte de long bandage blanc sortait de cette même main afin d'aller entourer, se mouvant tel un serpent vivant, la jeune femme. Soudain, elle pu se sentir éreintée par le bandage. A la façon d'un magicien, je faisais disparaître la jeune femme de l'intérieur du cordage, pour la faire réapparaître à mes côtés en créant une sorte de bulle avec mon bandage qui bougeait toujours à la façon d'un reptile. Pour la jeune femme, elle se fut surprendre à réapparaître à un endroit où elle n'était pas une seconde plus tôt et tout ça en une clignement de cils. Je venais de sauver la vie de cette jeune femme, allez-vous me dire ? Pas du tout, je venais juste de sauver ma séance de bronzage, rien de plus, rien de moins. Sans dire les débilités du genre "ça va ?" ou "vous allez bien madame ?" ou même le plus étrange des serments "mais qu'est-ce qu'il vous prend ? Vous êtes folle !", je me recouchais à l'endroit même où je me trouvais, à la même façon dont le bandage était apparu, il n'y avait plus le tissu blanc.
Désormais recouché, je me plaisais à ignorer la jeune femme, simplement car j'aurai aimé reprendre mon souffle, enfin, aisément de retrouver toutes les capacités de mon corps qui n'était pas vraiment le mien. C'était un gigai, soit un corps artificiel où nous, les âmes, pouvions nous reposer, nous cacher, nous ignorer des autres. Ma coiffure, aux cheveux argentés, voguait toujours de la même façon, au simple petit vent qui nous atteignait lorsque nous étions près de l'eau. Je n'avais pas encore fait bougé la chaîne qui reliait mon oreille à ma lèvre, je n'avais donc pas encore parlé ni même ouvert ma bouche, j'étais couché sur le dos, une cigarette à la bouche, regardant le ciel, une expression assez neutre sur mon visage, le soleil se reflétant sur mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amane Misa
|| Lycéenne et Mannequin Amateur||
|| Lycéenne et Mannequin Amateur||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Site Web : Watery World with Shin'
Job / What do you do ? : la Death Note
Your Citation : Personne.
Armes : YOUR RELATION(S) ?
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Plongeon dans un monde inconnu ...   Mer 5 Nov - 21:14

Il était vrai que je tombais du ciel, le soleil reignait. Je ne l'avais pas observais, j'étais plus préoccupé par mon sort plutot que par cette étoile. A cet instant où mon corps entra en contact avec l'eau, j'étais persuadé que tout était fini, que mon voyage dans cet univers n'allait rien y changer, je mourrai sans même avoir pu rencontrer quelqu'un de bien. Malgré cette déception, mon corps et mon âme n'auraient pas vécu des années, en effet mon espérance de vie était divisée par la moitié. Mais j'ignore quand est-ce que sera venu le jour où je disparaiterai. Je ne vois personne aux allentours, personne qui puisse m'aider voir même me secourir, la fin approche à grand pas, je tremble, j'ai froid, j'ai peur, Light, j'aurai tant voulu vivre plus longtemps en ta compagnie, mais ta fin approcha plus rapidement que prévu, et moi maintenant, je vais te rejoindre. L'eau est glaçée, je sombre, bientôt j'attendrai le fond, à combien de mètres de profondeur je parviendrai ? 200m de profondeur ? Non plus, à l'extérieur je voyais l'eau d'une noirceur terrifiante, elle m'a attiré, puis-je dire que la mort me poursuit ? Mes paupières sont trop lourdes, mes membres se tétanisent, ma main droite continue à viser le haut, alors que mon corps lui bascule. Je me souviens d'un souvenir, un souvenir qui me tient à coeur, ce fut lors de l'un de mes anniversaires, je sortais encore avec lui à cette époque, il m'avait offert un bracelet en or blanc, celui que je garde encore au poignet droit à l'heure actuelle. Mais vivre avec le passé est-ce bien ? Tout se chanboulle dans ma tête, je rève, je pense, je raisonne mais à quoi bon ? Ce qui m'attend à la sortie, la mort.
Soudainement, quelque chose me retint et m'entoure, mais qu'est-ce que c'est ? Un serpent ? Non, une chose est sure, c'est que ce qui se dégageait de cela était de la chaleur mais cela m'iritait, celle chose étrange se frottait le long de mon corps.Je ne coule pas, je remonte vers la surface, je manque d'oxigène, j'étouffe ....

Hum ... Pourquoi est-ce que je suis ici ? Je me trompe, est-ce normal que je me vois courrir ? Je porte la robe que Light m'avait offert, une robe magnifiquement bordée de dentelle, dont le tissus et de la soie, ce petit bijoux est noir et blanc. Malgré moi, je me souvins que c'était également ce jour là, le jour où il est mort que je la portais, je me vois encore assise sur cette citerne à pleurer tout en tenant la death note de Light et la mienne contre ma poitrine. Je ne saisis pas, je cours, je cours encore dans ce couloir d'une blancheur éblouissante à noter que j'en ai les larmes aux yeux, pourquoi ? J'analyse la scène, quand d'un seul coup, j'apperçus une main qui se présentait à moi, le moi qui courrait.Cet autre aspect de moi tenda sa main droite vers cette main qui me rapelle celle de quelqu'un, mais de qui ? De plus, je tend la main droite, celle où se trouve ce bijou, je le vois. C'est alors que la main disparut quand les deux mains entrèrent en colision, il y a-t-il un rapport avec Light ? Cela dénoterait l'aspect négatif, en outre, cesser de penser à Light et cela pour tout le reste de mon existance ? Je l'ignore. La situation devint noir, tout s'assombrit ....

Je me réveilla d'un coup sec en crachant de l'eau, je m'étais noyé,j'ai révé de quelque chose d'étrange je suis encore de ce monde, comment cela se fait-il ? J'ai du mal à reprendre mon souffle, je me sens opprécé. Je posa délicatement ma main sur ma poitrine, mon coeur battait, j'ai survécu miraculeusement. Mes cheveux dorés étaient eux, trempés, ma robe de même et mon maquillage me donnait un air de malade et de zombie puisque mon mascara, mon eye-liner et mon crayon noir avaient coulés. J'avais encore mon sac, je me sentis rassuré. Cependant, j'ignorais la raison pour laquelle je suis encore de ce monde. Je me leva avec quelques difficultés, mes jambes tremblaient et je n'avais guère trop de force dans mes bras pour pouvoir y prendre appuis. Même assise, j'observais ce qui m'entourais, mon regard ne se porta pas sur le paysage mais sur un jeune homme qui fumait une cigarette. Comment il m'attira l'attention ?! C'est simple, cette odeur de clope qui me démange le nez, je suis attiré par cette odeur. En effet, depuis la disparition de mon bien aimé, j'ai commençé à boire, fumer tant des cigarettes que des substances illégales. Cet inconnu était fort bien plaisant, rien qu'à le regarder. Il parraissait calme mais son regard me laissait croire qu'il était songeux. Je re-scrupta encore l'environnement, personne d'autre d'assez humain que lui pour me sauver, j'en déduis simplement que c'est mon sauveur.
Je toussa encore, il y avait encore un peu d'eau dans mes poumons mais rien de bien méchant me semble-t-il. Je maintenus plusieurs minutes mon regard sur lui, il ne me regardait pas, il m'ignorait complètement. Ca ne m'agacait pas, au contraire, personne n'avait jamais porté d'attention envers moi, sauf mes fans et Light. A quoi bon changer cela hein ?! Par politesse, je dois le remercier, si je suis encore en vie, c'est bien grâce à lui. Je me leva mais des vertiges persista, rien ne doit m'empécher d'aller lui transmettre mes sincères remerciments. Il ne bougeait toujours pas, sa cigarette se consommait, il en était à la moitié. Je m'agenouilla devant lui et le remercia :

"J'imagine que tu es mon sauveur, je ne sais comment te remercier. Mais merci de ton geste."

Bizarrement, je me sentais encore seul, Remu n'était pas là, depuis que je suis tombé dans la mer je ne l'ai pas revu, comment cela se fait-il ? Mais je le retrouverai ou bien, il me retrouvera, ma Death Note l'attira. Après lui avoir adressé la parole, je m'assis à côté de lui, le regardant discrètement du coin de l'oeil. Il est jeune, même un peu trop jeune et fumer à son âge ne lui apportera rien de positif. Je pris sa cigarette de sa bouche, tira quelques lattes et recracha la fumée devant moi. Je me tourna vers lui et lui souris en ajoutant :

"Amane Misa, enchanté !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokakku Shin'ichi
| Bassiste | Prostitué
| Bassiste | Prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 26
Job / What do you do ? : Shinigami / Bassiste.
Your Citation : I'm addicted to you !
Armes : Never...
Date d'inscription : 22/09/2008

Informations Rp
Relations :
Compte en Banque: 685 écus
Aide à la Vie du Forum:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Plongeon dans un monde inconnu ...   Jeu 6 Nov - 20:32

Toujours étendu sur le dos, je persistais à tirer sur ma cigarette, tout en relâchant, par moment, des bouffés de fumée, rien qu'en expirant mon souffle. Sur le paquet de mes black stones cherry, il y avait noté "Fumer tue" ainsi que plein d'autres inscriptions inutiles sur les dangers auxquels on aspirait en fumant ces sucettes au cancer. Moi, cela ne me faisait rien, j'étais déjà mort, étant donné mon état de shinigami, surtout qu'avec tous les services que j'avais rendu à l'humanité me faire tuer par ça ! Ce serait idiot, malgré que ça arrive couramment. Non, ce qui m'inquiétais le plus était l'état de mes petits spermatozoïdes, il paraît que ça les pourchasse comme la peste pour les niquer, alors que, généralement, c'est eux qui sont censés niquer. Dans l'état actuel des choses, je me détendais tout en m'ennuyant, certes, mais il le fallait afin que je puisse reprendre mes découvertes et, surtout, mon génocide. C'est donc sans dire un mot que j'observais le beau soleil accompagné de ses nuages.
Quand, soudain, une voix arriva à mes oreilles, je ne m'en occupais pas, mais celle-ci, étant tellement désagréable à l'ouïe, m'irritait férocement car elle dérangeait mon instant de paix.


« J'imagine que tu es mon sauveur, je ne sais comment te remercier. Merci de ton geste. »


Elle osait me parler pour m'avouer une incompétence à savoir comment me remercier alors que, juste après, elle me disait "merci de ton geste". C'est idiot ! C'est : 'parler pour rien dire'. Sa phrase, étant dénuée de sens, ne servait donc à rien et elle eu disparu de mon esprit en quelque secondes. Il est vrai que je cherchais le sommeil ou du moins le repos, le silence, et cette personne m'en empêchait. Malgré ça, j'osais espérer qu'elle allait s'en tenir là, après le 'merci', il me fallait le "good bye" ou un "hasta la vista" tout plein de laideur. Et bien non, je sentais, tout d'abord, cette personne s'approcher de moi ; Comment ? Simplement parce qu'elle dégageait une odeur des plus gênantes ; Ensuite, par les mouvements de cette sorte de sable, je comprenais qu'elle s'était assise près de moi. Et, alors que mes yeux fixait toujours le ciel, je puis rapidement observer une main, ou plutôt des os de main, passer devant mon visage et, le comble, me prendre ma sucette de la bouche - Sucette = Cigarette - dont la flambée venait de franchir le demi. Vexé et surpris, je me relevais, tentant une désespérante tentative de récupérer l'engin avec ma bouche avant qu'il ne s'échappe. Ma bouche avala le vent de la mer. Alors, de ma nouvelle position (assise), je pus observer le désastre qui se déroulait devant moi, le cigarette, se déplaçant vers la bouche de la jeune femme, frôlait à chaque centimètres les cheveux mouillés de celle-ci passant à deux doigts de s'éteindre. A finir, un infime bout de la cigarette noire vint entrer dans le bec de madame, tirant une latte et relâchant la prise sur celle-ci afin qu'elle se fasse soufflé dans l'espace.

« Amane Misa, enchanté ! »


Et bien, moi, je ne l'étais pas !! Elle venait de foutre ma clope dans son bec mouillé, quel gâchis !! Je me retins de crier un gros "Kyaaah" qui aurait durer cinq bonnes minutes - Je devrais faire la star ac' - Et mon visage sérieux et neutre se métamorphosa en une bouille toute triste, assez mignonne d'ailleurs, à la limite des pleures. Déçu du fait que ma sucette devait avoir le goût et l'odeur de la mer.

« Ma clope est enchantée d'être collée à tes lèvres, aussi... »




C'était vraiment de sales premiers pas dans cet univers, il me faisait une mauvaise première impression mais sachant que je pouvais me transférer d'univers en univers en un instant, cela me rassurait et me faisait garder le moral. Donc, très vite, le sourire me revint et ma bouille "tristounette" s'enfuit, comme par magie, laissant place à un visage toujours aussi beau et pur mais accompagné d'un jolie sourire par mes lèvres appliqués et rosâtres.

« Moi, c'est Shin'ichi, je suis prostitué. »


J'avais décidé d'y aller "cash" ! Ma voix et mon visage de petit ange pur, qui me faisaient ressembler à un adolescent, en prenaient un coup, et il était sévère ! Donc, ouvrant de nouveau mes douces lèvres contrastées par le piercing à chaîne qui y était accroché, je laissais ma pure voix s'exprimer sans marquer de pause :

« Tu veux faire parti de ma clientèle ? »


C'est sur ce que je me laissais retomber sur le dos afin de récupérer ma belle vue ainsi que mon instant de détente, malgré que je savais qu'il ne serait que de courte durée, l'espoir n'était pas de refus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amane Misa
|| Lycéenne et Mannequin Amateur||
|| Lycéenne et Mannequin Amateur||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Site Web : Watery World with Shin'
Job / What do you do ? : la Death Note
Your Citation : Personne.
Armes : YOUR RELATION(S) ?
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Plongeon dans un monde inconnu ...   Jeu 6 Nov - 22:00

L'attitude du jeune homme m'agaçait, en effet, j'aurai au moins espéré entendre un « De rien ! » mais non. Même si j'étais dans l'incapacité de lui dire quelque chose de plus sincère que ce remerciement, à quoi s'attendait-il ? Serait-il timide ou gêné ? Je l'ignore, mais une chose de plus sur, j'aurais pu mourir, cela lui était complètement égale, dans ce cas, il aurait du me laisser sombrer dans le néant. Je ne voyais aucune raison de partir. De plus, comment puis-je partir ? J'ignore où je me localise et où se trouve la ville la plus proche. Je n'avais pas l'intention de lui demander, ma présence le dérangeait déjà suffisamment trop, puis son caractère à jouer les bad-boy rien qu'à voir son aspect reflète ici parfaitement son caractère. Je l'aurais caractérisé de jeune garçon, pas sage, qui aime s'amuser et qui par dessus tout, fume et qui dit fume, boit. A la simple vue de ses percing à la lèvre et aux oreilles, je m'interrogea sur une dernière question, plus précisément un raisonnement fondé sur des préjugés, il aime les femmes. Je me trompais peut-être en affirmant cela, mais il dégageait de lui cette impression, non pas otaine mais sur de lui, voir même fier de lui. Il me parait trop malin pour être un enfant de cœur.
Il est vrai que je ne me suis pas gênée pour prendre sa cigarette dont la marque était connue "black stones cherry", mais j'ai la flemme de sortir mon tabac et une feuille pour m'en rouler une. Surtout que mon tabac doit être tout mouillé, donc foutu, je devrai me débrouiller pour en trouver. Je pus constater que lors de la prise de sa clope, il a montré une certaine résistance, je m'efforce de dire là qu'il tentait de m'empêcher de la lui prendre. Mes cheveux ruisselaient d'eau, je n'avais rien pour les sécher. Certes, la cigarette frôla à plusieurs reprises mes cheveux, des gouttes d'eau auraient très bien pu tomber malencontreusement dessus, l'éteindre, et là, stopper mon activité. L'odeur qui se dégageait de mes cheveux me donnait la nausée, cette odeur d'iode était des plus écœurante. A présent, je ne peux plus imiter la pub de l'Oréal avec mes cheveux dans cet état merdique. Il ne faut cependant pas entrer dans les excès, je n'ai pas foutu en l'air sa cigarette, même y trouver un gout salé serait exagérer voir même montrer un abus. Je comprendrai très bien s'il me déteste, mais pour une cigarette, j'ai un peu abusé. Mais ce manque de nicotine me ronge, juste à sentir quelqu'un fumer me donne envie.

« Ma clope est enchantée d'être collée à tes lèvres, aussi... »

Quand, enfin quelque chose sortit de sa bouche, c'était des plus ironique, il sous entendait sans aucun doute « Tu te prends pour qui de me prendre ma clope ? Tu t'es cru où sans déconner ?!». Tomber sur quelqu'un d'aussi arrogant que lui, et cela dès mes premiers pas dans ce monde, me laisserait un gout relativement amère, un avant gout de ce qui m'attend ailleurs. Sa bouille de chien battu revient normale, je pouvais seulement admirer un magnifique sourire qui se dessinait sur ses lèvres dont la couleur me donnait plus envi de l'embrasser. Ce teint rosâtre me plaisait bien.

« Moi, c'est Shin'ichi, je suis prostitué. »
« Tu veux faire parti de ma clientèle ? »

Lui ?! Prostitué ?! J'eut du mal à réaliser ce qu'il venait de dire, surtout ce qui suivait. Pense-t-il que je suis une fille facile ? Une blondasse est systématiquement perçu comme ainsi, c'est pathétique, les hommes, tous les même décidément, il n'y en a pas un pour racheter l'autre. Puis, faire partie de sa clientèle, je trouve ça déplacé de me le demander, il aurait pu s'abstenir de me proposer d'en faire partie, si je le voulais, je lui dirais. Mais ce n'est pas le cas, plus ou moins pour le moment. Il se recoucha par terre, sur le dos et regarda encore cette étoile dont la chaleur se faisait ressentir sur ce banc de sable. Je le regardais, il était bien mignon, mais tout bascula. Mes yeux de shinigami m'indiquèrent des chiffres rayés, serait-il déjà mort ? Je souris bêtement et je plongea ma main dans mon sac pour y trouver mon paquet de tabac, complètement fichu. Il restait encore mon shite dans une petite boite en fer étanche, le sortir, là maintenant, est-ce une bonne idée ? Pourquoi se défoncer maintenant alors que l'on a encore la possibilité de le faire plus tard ?! Ma main se heurta à ma Death Note, écrire dedans à l'heure actuelle, ce ne serait guère discret et intelligent de ma part. Je ne cours aucun risque, du moindre pour le moment.

"Prostitué, j'espère pour toi que tu te protèges Shin'ichi ..." [XD]

Quoi lui dire de plus, qu'il ait baiser mais qu'il reste protéger. Hey ! Puis merde il fait ce qu'il veut de sa vie, pourquoi lui avoir dit ça ? Ce métier est absurde, ridicule mais qui n'aime pas le sexe ? Light lui même me l'a toujours dit, dans la vie, il y a le bonheur, le sexe, la chance et surtout, le mystère. Je passa la main dans ma chevelure, encore humide, je pris un élastique et les attacha en faisant un chignon. Certaines choses me bouffaient les doigts.

"Tu es bien mignon. Mais je n'aime pas coucher avec un homme sans sentiments, et qui, de plus, se tape plusieurs femmes."

Je disais simplement ce que je pensais de son offre, que ça lui plaise ou pas, cela n'avait peu d'importance. Ma robe, elle était longue à sécher, le seul problème était que je n'avais pas d'autres fringues, donc impossible de se déshabiller et d'enfiler autre chose. J'avais encore moins d'argent, cela était encore un autre problème. Je ne sais pas quelle raison me poussa à la regarder de nouveau, mais quelque chose me titilla l'œil. Je passa mes doigts fins sur sa joue gauche. Il avait un peu de sable, sans doute à cause du fait qu'il soit allongé. Je me recula de lui sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokakku Shin'ichi
| Bassiste | Prostitué
| Bassiste | Prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 26
Job / What do you do ? : Shinigami / Bassiste.
Your Citation : I'm addicted to you !
Armes : Never...
Date d'inscription : 22/09/2008

Informations Rp
Relations :
Compte en Banque: 685 écus
Aide à la Vie du Forum:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Plongeon dans un monde inconnu ...   Dim 9 Nov - 15:15

Un bâillement me prit ; La fatigue, ou même l'ennuie, malgré le fait que je me sente assez bien - On peut se sentir bien en s'emmerdant ? - Allongé sur cette matière sableuse et chaud, une ambiance de fin de journée à la plage commençait lentement à se faire ressentir. D'ailleurs, le soleil n'était plus du tout à son zénith, il était derrière nous, où se trouvait une longue et large pleine qui, si on s'y aventurait, nous menait à l'une des villes principales de cet univers.
Comment je savais ça ? Moi qui venait juste de poser les pieds ici !? A cette idée, j'eus la soudaine envie de mettre mes mains sur ma tête comme si une violente douleur s'était abattu sur mon front, mais je me contrôlais et je décidais de ne pas paraître idiot, surtout que ça ne servirait à rien.


« Prostitué?! J'espère pour toi que tu te protèges Shin'ichi. »


Je ne réagissais pas à ses paroles mais il ne fallait pas croire que je les ignorais pour autant car la voix désagréable de Amane commençait à sonner différemment à mes oreilles, de la voix énervante et irritante s'avérait devenu plus en plus paisible. Peut-être était-ce le fait qu'après mon premier passage, mes sens étaient quelque peu choqués ? Il fallait aussi réfléchir que mes sens étaient encore sous le coup du combat avec le gardien, même si celui-ci m'avait fortement déçu. Il ne fallait pas rêvé, l'heure devait tourné dans les sept heures de soirée et, le soleil se couchait mais pas sur l'océan, en vérité, ce couché de soleil était tout à l'opposé et se couchait sur la ville portuaire et donc, pour l'observer, il fallait que, Misa et moi-même, nous nous retournions. Mais j'avais vu tellement de couchés de soleil dans ma vie, et dans ma mort d'ailleurs, qu'en voir un de plus ou d'en supprimer un de mes souvenirs, ne faisait appel à aucun de mes sentiments.

« Tu es bien mignon. Mais je n'aime pas coucher avec un homme sans sentiments, et qui, de plus, se tape plusieurs femmes. »


Chacun son avis sur mon métier mais du moment qu'il me rapportait de l'argent, il me convenait - De plus qu'il n'était jamais ennuyant ou regrettable -
Alors que la jeune femme venait de finir sa phrase, je lui tendais déjà un morceau de papier avec mes coordonnées téléphoniques ainsi qu'un texte simple à la face " Shin " entouré de deux coeurs, texte de face en couleur cyan et les textes au dos était simplement en couleur par défaut, soit le noir. Sans perdre mon temps à qu'elle le prenne de ses doigts, je l'avais lâché sur la matière poudreuse qui recouvrait certaine parties de mon corps, du fait que j'étais couché sur elle. Par hasard, il se trouvait que j'en avais ma joue, et la jeune femme en robe s'empressa en prendre soin de moi en enlevant le sable de ses fins, malheureusement froids, petits doigts encore humides. Après ce geste, il n'y eu rien d'autre, je ne la regardais même pas, je fixais ce ciel de plus en plus sombre par le manque de soleil qui nous faisait un plongeon au sein du port. Ceux qui s'y trouvait devant être ravi de voir un tel spectacle, c'est ce que je me disais à l'instant. Au bout d'une dizaine de minutes sans un mot de ma part ou de la sienne, je décrétais enfin à changer de position : à me lever. Remontant en position assise, je posais mes mains derrière moi, me servant d'elles comme appuie, afin d'équilibrer l'effort entre l'arrière et l'avant de mon corps pour finir par me lever. Désormais debout, pas très droit mais debout tout de même, je me penchais afin de récupérer ma chemise que je laissais retomber au sol, en réalité, je voulais juste prendre le paquet de mes black stones, l'ouvrant, je vérifiais qu'il me restait toujours mes quatre dernières cigarettes, j'en plaçais une nouvelle dans mon bec, toujours avec ce même automatisme, que je décidais d'allumer avec cet énorme briquet sous forme de collier que je trimbalais en permanence autour de mon cou.





Après une inspiration, je prenais la cigarette dans l'entre de deux de mes doigts, index et majeur de la droite, et lâchant la forte odeur de la fumée qui était très "sucrée". Je remarquais alors. Je me demandais si Misa avait tenu la force inhabituelle du contenu de cette cigarette qui était largement plus haute que la normal. Enfin, c'était sans importance.
Le plus important était qu'il fallait que je me trouve une basse, car la mienne était restée accrochée dans une maison de disque sur l'univers-powa. Je commençais alors à marcher lentement, la clope à la bouche, à m'éloigner du lieu où j'avais atterri quand soudain, il me prit une idée ; Je me retournais donc afin de balancer à la jeune femme :


« Par le simple des hasards, tu ne sais pas où trouver une boutique qui vendrait des instruments pour la musique ? »


Je la regardais, par simple politesse, afin de lui poser une question pour mon savoir quand je remarquais que sa robe prenait une transparence attirante. Elle ne pouvait désormais plus rien faire tant que sa robe serait humide, de plus, vu que la nuit commençait à tomber, cette robe n'aura jamais atteint la sécheresse. Tout en attendant une réponse, je ne me gênais pas à observer les formes de cette ravissante jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amane Misa
|| Lycéenne et Mannequin Amateur||
|| Lycéenne et Mannequin Amateur||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Site Web : Watery World with Shin'
Job / What do you do ? : la Death Note
Your Citation : Personne.
Armes : YOUR RELATION(S) ?
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Plongeon dans un monde inconnu ...   Dim 9 Nov - 17:01

Le soleil commençait à se coucher, il devait être guère plus tard que sept heure. Cette étoile alla se camoufler lentement tandis que je restais assise sur le sable en compagnie de Shin'. Je réalisa que Shin ressentit une légère fatigue suite à un bâillement, allait-il partir et me planter ici, seule sur cette plage bordée d'eau salée ? J'en avais hélas, aucune idée, au pire des cas je finirai par pourrir isolée sur cette plage à moins qu'il ait un brin de galanterie et qu'il décide de me prendre avec lui. Ce mort, ainsi qualifié me laissa penser cela dans la mesure où je ne pus voir les références sur sa mort. Cet univers comporte-t-il d'autre personne comme lui ? Je resta encore songeuse à cette question sans réponse, mais dont j'espérais obtenir une réponse, non pas dans l'immédiat mais quand l'occasion se présentera.
Pour le moment, Shin' ne répondit à aucune de mes deux phrases, les ignore-t-elles ou fait-il semblant d'agir ainsi ? Lui seul détient cette réponse. Me trouve-t-il stupide ? Moche ? Ma voix y est pour quelque chose ? Bref, ces questions inutiles ne sont pas à ce rendez-vous. Mais, il me sembla que les traits de son visage s'étaient adoucis, comme si quelque chose lui plaisait, serait-ce ce couché de soleil ? Cette tranquillité ? Moi ?! Je le voyais scruter encore et encore la mer, il me donna l'impression d'être nostalgique. Je me retourna dans la direction du soleil, c'est à dire dos à moi et j'aperçus quelque chose de flou mais de très lumineux au loin. A quoi cela pouvait-il correspondre ?
Un moment, il me tendit sa main, il y avait un petit bout de papier. Mais il la lâcha sans que j'eus le temps de la lui prendre, elle tomba dans le sable. Je l'admirais un court instant avant de ramasser sa carte professionnelle. Au cas où, il me laissa son numéro de téléphone pour le joindre le jour où je me serais décider à coucher avec lui. Je baissa les yeux, une histoire sans lendemain, sans sentiments, comment ne pas s'accrocher à quelqu'un d'aussi mignon mais de froid ? J'étais entièrement consciente que c'était contradictoire et que je devais pas m'aventurer dans ce genre de situation, la plus part du temps ambiguë. Malgré mon geste plutôt froid qui se porta sur sa joue, il ne réagit pas, il ne me sourit même pas, ni même pas un simple regard. Pour ne pas dire déçu, je pensa alors que j'attendais quelque chose de sa part ? Oui peut être bien. Mais cela ne me fit ni chaud ni froid, encore une situation instable.
Après un certain temps, le jeune et charmant prostitué se redressa, pour récupérer quelque chose dans sa chemise. Je vis, un paquet de cigarettes, dont il s'empressa d'en prendre une et de l'allumer avec un briquet particulier. En effet, il le portait comme pendentif, il était volumineux mais une question me taraudait; pourquoi porter un briquet comme bijoux ? Ce dernier a-t-il une signification précise ? Beaucoup de chose se confrontait dans ma tête, trop de question sans réponse, de la curiosité qui me poussait à m'interroger sur cet individus. Cette marque de clope n'existait pas dans mon ancien monde, mais je préférais les Malboro , Philippe Morris ou encore les Devil Black, voir même quelques fois, les Pink Elephant. Par hasard, j'ouvris une poche de mon sac, je l'avais complètement oublié mais j'avais déposé un paquet de Pink Elephant, une marque de cigarette que j'adore fumer. Je tenta avec un zeste d'espoir de l'allumer, le paquet avait pris l'eau. Dommage, ça ne servait à rien, mon paquet était foutu, je balança dans mon sac mon briquet et laissa tomber ma clope. Je soupira.
Pendant ce temps, le jeune homme se leva, s'éloignant de moi, il allait sans doute partir, et moi, je resterai ici, à rien faire, juste à attendre la mort. J'entendais quelqu'un qui crié mon prénom, je n'eus même pas le temps de me retourner que je vis devant moi, Remu, mon shinigami . Il m'expliqua pour que je ne sois pas inquiète que qu'une lumière l'avais éloigné de moi peu de temps avant que je ne tombe dans l'eau. J'étais soulagé, l'essentiel était aussi que je sois de nouveau, réuni avec lui. Shin' coupa l'intervention du spectre, je lui répondis de suite :

« Par le simple des hasards, tu ne sais pas où trouver une boutique qui vendrait des instruments pour la musique ? »

" Non désolé. J'ai débarqué dans ce monde au moment où tu es arrivé, enfin plus ou moins quand tu m'as secourus. Mais tu sais peut être où se trouve la ville la plus proche d'ici ?!"

Il changea d'air, il ne m'ignorait plus puisqu'il me regardait. Faisait-il cela par politesse ? Ou a-t-il pris conscience que d'ignorer les gens était pas la meilleure solution ? Un vent frais se leva. Mes vêtements étaient encore humides voir même à certains endroits encore bien mouillés. Un tremblement se fit ressentir tout le long de ma colonne vertébrale, le froid m'envahissait. Que faire avec des habits aussi trempés que cela ? Je frottais mes bras avec des mains pour tenter de me réchauffer. Je me leva, secoua le sable qui devait s'être collé sur mes fesses et alla en direction de l'individu. Je lâcha mes cheveux, leur blondeur se faisait comme un petite luciole dans l'obscurité. Je regardais Shin', j'en conclu que son regard se portait sur une partie de mon corps, mes seins. Cela m'était sans importance, je ne voyais pas comment inscrire sur ma Death Note le nom d'une personne déjà morte. Je soupira légèrement. Je me rapprochait encore plus de lui, pour pouvoir attendre son corps, mais je ne le toucha pas, je le frôla. Je murmura à son oreille droite avec un air malin :

" Mes seins te font si envi que ça ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokakku Shin'ichi
| Bassiste | Prostitué
| Bassiste | Prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 26
Job / What do you do ? : Shinigami / Bassiste.
Your Citation : I'm addicted to you !
Armes : Never...
Date d'inscription : 22/09/2008

Informations Rp
Relations :
Compte en Banque: 685 écus
Aide à la Vie du Forum:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Plongeon dans un monde inconnu ...   Dim 9 Nov - 21:04

« Mais tu sais peut être où se trouve la ville la plus proche d'ici ? »


Je n'en avais aucune idée... Aucune idée de pourquoi je savais où se trouvait la ville la plus proche, je le savais, c'est tout. Je savais qu'il fallait prendre la direction du soleil couchant, ainsi, je levais mon bras gauche à mi-hauteur, celle du bas de mon torse, afin de lui donner l'indication qu'il fallait qu'elle parte vers ce couché de soleil, j'espérais qu'elle comprendrait. Ensuite, j'élevais mon second bras, sa main au niveau de ma bouche, je venais de remettre ma cigarette entre mes douces lèvres. Mes deux bras se relâchèrent et tombèrent le long de mon haut de corps, ma main gauche pénétra la poche de mon pantalon, ma main droite, elle, restait à l'air libre pour effectuer ce mouvement répétitif de prendre et remettre la clope dans mon bec. Je regardais toujours le corps de la jeune femme qui se révélait à moi comme une transparence lorsqu'elle m'annonça :

« Mes seins te font si envie que ça ? »


C'est vrai que mes yeux s'étaient posés, un instant, sur sa poitrine mais, en réalité, je ne regardais pas que ses seins. De plus et désormais, je ne la regardais plus aussi fixement, j'étais désagréablement dérangé par une présence que je voyais parfaitement bien. Misa était pratiquement collée à mon corps, ce qui réduisait mon champ de vision, et, pendant qu'elle pensait que je continuais de la reluquée, désespérément, je regardais le monstre qui était derrière elle. Une forme aussi laide que brute, la peau très pâle, je n'avais encore jamais vu quelque chose qui puisse y ressembler mais l'aura que dégageait la bête était très clair à mes yeux : C'était celle d'un shinigami (Dieu de la Mort). Elle ressemblait à celle de tout ceux que j'ai tué et fréquenté par le passé, sauf qu'il n'existe pas de bête-shinigami, malgré quelque métisses comme Emirez ou encore Ryu. Alors, voyant tout l'intérêt que portait le shinigami à cette Amane, je ressortais ma main gauche de ma poche gauche afin de toucher et caresser aussi lentement que délicatement les formes de la femme. Étant collée à moi, je ne pus que caresser le bas puis remonter jusque son haut du dos, ressentant chaque souffle, chaque plie de sa robe encore froide et humide. Remarquant les traits du monstre devenir comme agacés, ma bouche se mit à afficher un sourire de malice. Je me décidais à intervenir d'un voix très sombre et basse, chuchotant et m'adressant à la bête.

« Shinigami... »


Une voix calme et très sûre d'elle pour un visage irrité par la présence de ce shinigami. Je m'étais juré de tous les tuer, qu'ils aient des apparences de monstres ou d'humains, je me foutais de cela, un shinigami reste un de ces pourris de la Soul Society, et ma haine envers eux était suffisante pour me servir de cette femme afin d'arriver à mes fins. Ainsi, je collais le corps de cette femme contre moi, tout en douceur, ses seins étaient collés par l'humidité à mon torse complètement nu.

« "Avoir envie". Tu veux dire que je voudrais quelque chose qui ne m'appartient pas ? »


J'étais plus grande qu'elle, de base, et, de plus, je portais des chaussures avec une semelle très épaisse. Je passais donc de mes quelques mètres à 4-5 centimètres en plus. Ainsi, aussi proche de moi, les traits de mon visage devenait, pour elle, un angle mort. Elle ne pouvait entendre que ma voix et observer mon corps que tant de femme désir, c'est aussi pour ça que je suis prostitué. Ainsi, je continuais ma phrase par une interrogation très froide adressée à la jeune femme.

« Ces seins, appartiennent-ils à ce shinigami ? Car en ce moment, ils lui font plus envie simplement car il m'envie ! »


Alors, j'enlevais ma main de son corps, ma clope toujours à mon bec, je restais toujours aussi près de cette Misa Amane. Je ne fixais plus la bête, j'avais baissé la tête, sans crainte, vers le visage de la femme pour qu'elle puisse observer de nouveaux traits - Mon visage haineux avait disparut et Misa ne l'avait pas vu - ceux d'un charmant jeune homme qui la désirait, même si cela était faux, j'allais bientôt le justifier d'ailleurs, mais j'attendais tout d'abord une réplique à ce que je venais de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amane Misa
|| Lycéenne et Mannequin Amateur||
|| Lycéenne et Mannequin Amateur||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Site Web : Watery World with Shin'
Job / What do you do ? : la Death Note
Your Citation : Personne.
Armes : YOUR RELATION(S) ?
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Plongeon dans un monde inconnu ...   Lun 10 Nov - 23:26

Avant que je me rapproche dangeureusement de lui, il m'indiqua le chemin à suivre afin de trouver la ville la plus proche d'ici. Seulement, comment puis-je m'y rendre, il n'y a ni bateau, personne et je n'ai aucun pouvoir pour m'y rendre. Pourrait-il m'aider ? J'en doute, en effet, il me parrait relativement solitaire et il n'est pas du genre à ce qu'on lui dise « Merci. » même ce qu'il a fait est sympathique. Autrement, j'envisagerai sur le coup une autre solution.
Une fois que je m'étais rapprochée de lui, mon intention était de réduire son champs de vision, mais j'avais mal calculé, je ne pouvais plus le voir, ni même observer la moindre expression sur son visage. Mes bras restèrent le long de mon corps, je n'étais plus sur la pointe des pieds. N'oublions pas que Shin' est plus grand que moi, et que, pour lui murmurer quelque chose, j'ai dut y mettre du mien. Pendant ce temps, le shinigami était plus loin, mais dos à moi, je ne pouvais donc pas le voir, seul Shin' avait une parfaite vue sur lui. Remu a toujours veillé sur moi, il ne m'a jamais vraiment dit pourquoi il agissait ainsi, il aurait pu faire comme le shinigami de Light, partir comme ça sans rien dire, et revenir comme par magie. Certes, cela était une option mais il était différent le mien, aurait-il pitié de ma solitude ? De ma tristesse ? Light lui aurait-il demandé de garder un oeil sur moi ? D'un seul coup, je sentis que le jeune homme bougea sa main pour la poser sur mon corps, j'en trembla, non pas seulement car c'était agréable, mais aussi car j'avais froid. Plus il passait sa main dans mon dos, plus j'avais froid, mes habits étaient trop humides pour sécher à présent. Je me stoppa net et entendis le simple mot de Shin.

« Shinigami... »

Comment savait-il que Remu était un Dieu de la Mort ? Cette voix troublante mais calme me faisait encore plus m'interroger sur son identité, qui était-il en réalité ? Bloqué dans les bras de ce dernier, je ne pouvais pas me retourner, de ce fait j'ignorais la réaction de mon shinigami. A cet instant, le son de sa voix me fit penser à une sorte de provocation, cherche-t-il à le tuer ? A-t-il quelque chose contre eux ? Encore des questions sans réponse, qu'espérer de plus ? Je ne suis pas assez proche de lui pour lui demander des réponses à ces multiples questions. Mais, la chaleur de son corps me plaisait, même si lui, son caractère plutot, me déplaisait. Mes seins se collèrent contre le torse nu de l'homme, la moindre forme sur ma robe se dessinnait, la partie blanche correspondait à ma poitrine.

« "Avoir envie". Tu veux dire que je voudrais quelque chose qui ne m'appartient pas ? »

"Oui, tu aimes les femmes, leurs corps, sinon tu ne serais pas à l'heure actuel prostitué. Donc leurs corps ne t'appartiennent pas, et tu en as envi, encore et encore."

Je souris, il ne pouvait pas voir mon visage, j'avais posé ma tête contre son torse à la suite de cela. Sa voix redevint encore froide, mais pourquoi ? Je suis maintenant sure et certaine, il en a contre Remu. Se connaissent-ils ? Réfléchissons plus calmement, pourquoi lui adresse-t-il la parole sur ce ton. J'envisage plusieurs solutions, il se sert de moi pour le tuer, il est contre les shinigamis, autrement, son objectif est de tous les éliminés. A peine j'ai eut le temps de finir ma réfléxion qu'il s'engagea dans une phrase.

« Ces seins, appartiennent-ils à ce shinigami ? Car en ce moment, ils lui font plus envie simplement car il m'envie ! »

Je compris alors ce qu'il entendait par "avoir envie" tout à l'heure, il visait indirectement Remu. On peut même s'interroger sur à qui est ce corps. A moi ou au shinigami ? Shin voyait-il une facette qui m'est inconnue de Remu ? Remu était-il jaloux du fait que le jeune homme puisse m'approcher, me caresser, me toucher tandis que lui était inutil, il ne pouvait pas remplacer un homme au chevet d'une femme. D'un air sur de moi, je lui répondis :

"Tu dois sans doute voir des choses que moi même je ne peux voir. Cependant, mon corps est mien."

Shin retira sa main qui était dans mon dos, ce dernier fumait encore, un jour, il devra peut ètre bien arréter. Mes yeux se leva, j'avais l'impression qu'on me regardait, il me regardait. Son visage était normal, pas de sourire sadique, ni même un regard rempli de haine, rien. Son regard exprimait plus un désir, un regard profond mais beau à la fois. Il me semblait qu'il cachait sa vrai personnalité, il ne me paraissait pas naturel. Puisqu'il avait baissé sa tète, il m'était à présent plus facile de l'approcher de face. Mes lèvres frolèrent les siennes, je souris malicieusement et répliqua une dernière fois avant d'attendre des réponses :

"Il me semble que tu me caches plusieurs choses. A quoi joues-tu exactement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokakku Shin'ichi
| Bassiste | Prostitué
| Bassiste | Prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 26
Job / What do you do ? : Shinigami / Bassiste.
Your Citation : I'm addicted to you !
Armes : Never...
Date d'inscription : 22/09/2008

Informations Rp
Relations :
Compte en Banque: 685 écus
Aide à la Vie du Forum:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Plongeon dans un monde inconnu ...   Sam 20 Déc - 22:37

« Il me semble que tu me caches plusieurs choses. A quoi joues-tu exactement ? »

Après cette phrase, le silence se mit peu à peu à ronger l'atmosphère jusqu'à ce qu'il n'y ai plus un bruit à la mer irisée. Cette phrase n'avait rien de particulière mais je ne me décidais pas à répondre, je ne voulais pas lui répondre. Premièrement car je ne jouais à rien de particulier avec elle et en second, je ne cachais strictement rien, outre le fait de m'ennuyer de sa présence - Moi qui voulait être tranquille. C'était elle qui jouait avec moi, elle venait de me frôler les lèvres comme une gamine qui voudrait se faire retirer sa virginité mais qui, avant tout, ne voulait pas être fautive !
Je me retirais lentement, décollant ses vêtements humides de mon corps, je pouvais de nouveau apercevoir sa poitrine mais elle ne m'intéressait pas. Alors mon regard finissait par se détourner afin d'aller fixer l'horizon : Je lui tournais le dos, désormais - Histoire d'être tranquille. Lâchant une fumée pourrie au vent, je commençais à marcher dans la direction opposée de la ville la plus proche : Vers l'eau salée. Sans trop m'exprimer sur la fraîcheur de l'eau, je la pénétrais petit à petit avec ma clope à la bouche jusqu'à ce que mes genoux soient eux-aussi refroidis. Mon look punk me donnait un charisme exceptionnel à la vue de cette scène - un punk à la mer !! - on aurait même pu me prendre une photographie de cette scène. C'est ainsi que je venais à parler de ma voix douce d'enfant :


« Cacher ? Jouer ? Non... Tu me surestimes, je ne suis qu'un simple musicien. »



Mettant ma main à la bouche, je récupérais ma cigarette afin de lui tapoter le cul pour qu'elle offre quelque cendres à la mer - Quelle générosité. Mais je ne reposais pas la cigarette entre mes lèvres, je la gardais entre mes deux doigts gauche. Droit, fixe, calme, enfantin, je restais en face de Misa Amane. Je n'attendais pas qu'elle réponde à quoi que cela soit. En réalité, j'attendais d'avoir fini de "charger mes batteries" afin de pouvoir m'en aller, sortir de cette zone, oublier cette Misa et trouver de nouveaux vizards ou shinigamis.

« C'est bientôt l'heure... Good bye, Amane Misa-chan ! »



Dernière syllabe prononcée et je n'étais déjà plus là, disparu. Magie ?! Non, juste une petite technique de shinigami quelque peu tape à l'oeil mais pas très extraordinaire - quoi qu'elle surprend beaucoup - qui nous permettait de bouger suffisamment vite pour disparaître des autres observateurs, quelque soit leurs origines. C'est ainsi donc que je parvins à m'enfuir de face à cette Misa-Misa.



________________________________
Shin'ichi n'est plus de la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plongeon dans un monde inconnu ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plongeon dans un monde inconnu ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre mortelle s'abat dans le monde matériel
» Dans mon monde à moi, il n’y a que des poneys, ils mangent des arcs-en-ciel, et ils font des cacas papillons
» Bienvenue dans le monde merveilleux des noeuds
» Mon voyage dans le monde !!
» Horreur à Arkham (jeu jéjé) dans le monde de call of Ctuluh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rpg :: WATERY WORLD :: Mer Irisée-
Sauter vers: